Interpol

Men in black

Nous sommes en 2002. “Is This It” des Strokes est à peine sorti que les projecteurs se tournent déjà vers les nouveaux héros du rock indé new-yorkais. Tout de noir vêtus, de la guitare aux pieds – ah, la fameuse Black Les Paul de Paul Banks ! -, Interpol sortent de l’ombre en un éclair (de génie) avec le bien nommé “Turn On The Bright Lights”, disque stellaire et clé-de-voûte du post-punk qui leur vaut d’élogieuses comparaisons au son Joy Division. Dix-sept ans et six albums plus tard, dont l’électrisant “Marauder” paru cette année, le groupe mythique qui avait marqué l’histoire des Eurocks en 2005 est enfin de retour sur la presqu’île du Malsaucy ! De quoi rappeler à leurs innombrables descendants, qui sont les patrons…

Suivre l'artiste sur

Voir en live aux eurockéennes

Jeudi 4 juillet

Pays / Genre

USA / Post-punk

Category
Jeudi 4 juillet