Mouvements : Cie Kubilai Khan Investigation

 

 

Cet interstice a été réalisé par Nicolas Habas sur les berges de l’étang de la Véronne avec Sarah Tan et Idio Chichava de la Cie Kubilai Khan Investigation.

Si on admet que danse et musique sont des arts qui se déploient dans l’espace, on peut imaginer une forme d’écriture cinématographique de la danse qui utilise les espaces de la ville de Belfort et notamment celui du festival comme matière première de l’oeuvre et non pas comme le support d’un récit.

Il s’agit ici d’investir un lieu singulier et de se laisser saisir par les sensations auxquelles il nous renvoie : les couleurs, la matière des sols, la circulation de la lumière et les flux des individus sont autant de matériaux susceptibles de nourrir et d’encadrer l’écriture.

Une visibilité hors norme pour la danse… Ce projet, à la croisée des arts donne à la danse l’opportunité d’une visibilité hors norme et se décline de diverses manières pour élargir les possibilités de diffusion et toucher des publics multiples.

En collaboration avec VIADANSE le Centre Chorégraphique National de Belfort, plusieurs chorégraphes sont invités à se projeter en temps réel et en réactivité avec des lieux insolites proposés comme éléments déclencheurs de la mise en jeu des corps et de l’imaginaire.

Attentif aux différentes esthétiques, le réalisateur est en lien avec les chorégraphes pour retranscrire les intentions des danses proposées.

Les captations sont faites dans l’environnement sonore naturel des différents espaces…

 

FRANCK MICHELETTI

Cie Kubilai Khan Investigation // FR
Il trafique des images, des sons, des voix et de la danse pour dérouler une texture polyphonique où chaque élément se détache tout en trouvant un curieux accord dans une partition d’ensemble.

 

Une coproduction Eurockéennes de Belfort & ViaDanse, Centre Chorégraphique National de Bourgogne Franche Comté
Réalisation : Nicolas Habas
En partenariat avec Arte Concert
Avec le soutien du Ministère de la Culture