Declan McKenna

UK / Indie rock

« J’accuse… ! »

S’il a énormément fait parler de lui dès la sortie de sa première démo, ce n’est pas simplement dû à son talent (évident) pour la mélodie. Composé à seulement 16 ans et balancé comme si de rien n’était sur Bandcamp, “Brazil” a surpris l’ensemble de l’industrie musicale par la maturité de sa prose et de ses thématiques. Une virulente critique de la coupe du monde 2014 et de la corruption dans le milieu du foot, qui aura tôt fait d’attirer à ses premiers concerts des dizaines de managers, prêts à le signer les yeux fermés. Autant dire qu’ils avaient vu juste, car le jeune Declan s’est depuis construit une gigantesque fan base, admirative de ses prostest songs indie rock contre la pauvreté, la guerre ou les thérapies de conversion – le touchant “Paracetamol”. Cet été aux Eurocks, attendez-vous à voir autant de poings levés que de briquets…

Declan McKenna

UK / Indie rock

« J’accuse… ! »

S’il a énormément fait parler de lui dès la sortie de sa première démo, ce n’est pas simplement dû à son talent (évident) pour la mélodie. Composé à seulement 16 ans et balancé comme si de rien n’était sur Bandcamp, “Brazil” a surpris l’ensemble de l’industrie musicale par la maturité de sa prose et de ses thématiques. Une virulente critique de la coupe du monde 2014 et de la corruption dans le milieu du foot, qui aura tôt fait d’attirer à ses premiers concerts des dizaines de managers, prêts à le signer les yeux fermés. Autant dire qu’ils avaient vu juste, car le jeune Declan s’est depuis construit une gigantesque fan base, admirative de ses prostest songs indie rock contre la pauvreté, la guerre ou les thérapies de conversion – le touchant “Paracetamol”. Cet été aux Eurocks, attendez-vous à voir autant de poings levés que de briquets…