Arka’n Asrafokor 

TOGO / TRASH Métal 

Le métal (précieux) d’Afrique

Les nostalgiques de l’âge d’or du Thrash metal ont trouvé en Arka’n Asrafokor leurs nouveaux dieux vivants. Et la relève ne débarque pas cette fois-ci des Amériques, continent des formations les plus populaires du mouvement, mais du Togo, où la bande fait à l’inverse, figure d’exception dans le paysage local. Associant, au même titre que leurs mentors brésiliens Sepultura ou Soulfly, de puissants riffs à des percussions tribales, le quintet distille un son « fusion », entre modernité et culture vaudou traditionnelle. Les instruments ouest-africains – tambours ou double cloche « gakokoé » – et les chants spirituels en Éwé côtoient ainsi, comme sur le captivant patchwork “Warrior Song”, hurlements et guitares acérées. Après plus de 10 ans de carrière, Arka’n s’apprête enfin à conquérir la planète metal avec un premier LP – le furieux Zã Keli – et un live aux Eurocks, qui devrait faire de nouveaux adeptes… On vous aura prévenus !